Projet AMUAM

La France au Niger

 

L'UAM

 

Projet CPS

 

CAMES

Présentation du projet AMUAM

Ce projet du fond de solidarité prioritaire (FSP) de la coopération française a pour principal objectif d’accompagner l’Université Abdou Moumouni dans sa politique de modernisation et d’adaptation aux besoins du Niger.

Au niveau national, ce projet entre dans le cadre du Plan Décennal de Développement pour l’Education (PDDE) du gouvernement nigérien, plaçant l’enseignement supérieur au cœur de sa stratégie de lutte contre la pauvreté. Sur le plan régional, il s’articule avec le Projet d’Appui à l’Enseignement Supérieur (PAES) engagé par l’UEMOA dont les objectifs spécifiques sont d’améliorer les systèmes d’enseignement supérieur et de favoriser l’intégration régionale en matière d’enseignement supérieur en s’appuyant sur la mise en œuvre du système LMD.

Centré sur l’université Abdou Moumouni de Niamey (UAM) qui constitue le principal pôle universitaire du pays, le projet comporte deux composantes principales :

  • Composante 1 : Appui à la professionnalisation (efficacité externe)
  • Composante 2 : Appui au renforcement de la qualité (efficacité interne).

Sur le plan de la pertinence (composante 1), trois volets d’action ont été identifiés. Ils concernent : (i) la professionnalisation des formations avec en amont la mise en place d’un cadre d’identification des filières porteuses d’emploi ; (ii) un appui au développement des trois IUT de Maradi, Tahoua et Zinder ; (iii) le développement d’une structure efficace de valorisation des compétences de l’université.

Sur le plan de la qualité (composante 2), la démarche consiste d’une part à poursuivre l’effort de structuration et d’organisation entrepris par la nouvelle équipe rectorale en apportant un soutien : (i) à la mise en place et au développement des services centraux de l’université ; (ii) à la structuration et au positionnement de la recherche ; (iii) à la mise en œuvre d’une politique d’amélioration de l’usage du français et (iv) au développement des nouvelles techniques d’information et de communication.

Ces différents volets d’action forment un ensemble cohérent qui doit accompagner l’université dans ses efforts de modernisation. Sur le plan institutionnel le projet se propose de mettre en place un cadre de concertation des partenaires techniques et financiers qui pourrait déboucher sur une approche « programme » pour le secteur de l’enseignement supérieur.